En France, 57% des consommateurs préfèrent s’orienter vers des produits biologiques, frais de saison car ils sont devenus plus sensibles aux effets des produits phytosanitaires. 

Qui dit bio dit produits sans pesticides. 

 

Zoom sur la pratique des pesticides 

Les pesticides sont des produits chimiques utilisés dans l’agriculture pour protéger les récoltes et faciliter la production agricole, augmentant ainsi les rendements des cultures. 

Ils sont classés selon différents critères, le plus courant étant leurs objectifs. 

Trois grandes catégories peuvent être distinguées :  

  • Les herbicides, qui sont les plus souvent utilisés. Ces produits permettent de contrôler entre autres les mauvaises herbes. 
  • Les fongicides, qui sont conçus pour éliminer toutes les formes de moisissures et de champignons. 
  • Les insecticides qui sont présents pour éliminer ou repousser les insectes, les acariens ou les tiques. Ce sont les insecticides qui sont considérés comme les plus toxiques et les plus présents dans l’environnement.

Ces pesticides se retrouvent bien souvent dans nos assiettes à travers l’eau, l’air, ou le sols. 

=> En conséquence, ils ont des effets indésirables sur notre santé, sur la procréation et sur notre système immunitaire ou nerveux. 

Une réduction de 50% des pesticides d’ici 2030 

Une étude publiée en 2019 par l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri, think tank rattaché à l’Institut d’études politiques de Paris) entend démontrer qu’une production entièrement agro écologique est possible à l’échelle européenne dans les prochaines années. Le fait de diminuer les pesticides dans notre environnement pourrait améliorer la qualité de vie pour des milliers de personnes et pourrait diminuer l’impact climatique de l’agriculture et de ce fait protéger l’environnement. 

En France, en 2019, la surface bio était de 8,5% sur 2,3 millions d’hectares, un ratio qui a doublé en 5 ans, ce qui montre bien l’impact de la nouvelle génération qui se dit Éco Responsable, de quoi bousculer certaines industries. 

De plus avec son Green deal apparu en mai 2020, le Green deal qui est un pacte vert pour l’Europe rassemblant des mesures pour engager l’UE sur la voie écologique, la France essaie de changer ses mauvaises habitudes, en atteignant une réduction de 50% des pesticides d’ici 2030. 

 

Plus que des consommateurs, des consomm’acteurs 

Pour les consommateurs Français le temps a bien changé, effectivement le bio représente 6,5% du budget des Français, la consommation du bio a même doublé en 5 ans car les Français essaient de faire plus attention à ce qu’ils mangent, en achetant des produits sains pour eux mais également pour la planète. Mais malgré les efforts du quotidien, on ne peut malheureusement pas échapper aux pesticides comme par exemple lors des achats de fruits et légumes au marché où les résidus de pesticides se retrouvent au niveau de la peau, et pour les salades et légumes à feuilles, au niveau des feuilles périphériques

Pour une personne voulant faire attention à tous ses aspects, et réduire, voir éliminer la totalité de ces résidus c’est simple :

  • Il peut consommer des fruits et légumes bio car ces produits ne contiennent que très peu de pesticides. 
  • Manger des fruits et légumes de saison, pour éviter que l’on consomme les aliments sous serre avec des traitements fongicides importants. Il faut privilégier les produits locaux pour éviter certains insecticides et fongicides utilisés dans les lieux de stockage, notamment pour la conservation. 
  • laver soigneusement à l’eau courante vos fruits et légumes et pour plus d’efficacité il est possible d’ajouter de bicarbonate de soude ou du vinaigre blanc à l’eau de rinçage. Le rinçage permet de débarrasser les légumes des traces de poussière et d’une partie des germes.

 

Cependant, avec tout ce changement qui se renforce progressivement, l’exclusion du marché des substances préoccupantes, et l’harmonisation européenne, des limites maximales doivent renforcer la sécurité du consommateur. 

Zoom sur des initiatives qui prouvent qu’il est possible de produire sans pesticides 

Il existe de nombreuses entreprises qui cultivent sans pesticides, notamment Savéol, une marque française spécialisée dans le conditionnement et la commercialisation de fruits et légumes qui promet des tomates sans pesticides d’une agriculture responsable et solidaire. Ce n’est pas la seule marque à proposer des produits sans pesticides il y a également la marque Alpina Savoie qui est une société française spécialisée dans le secteur agroalimentaire mais plus précisément dans la production de pâtes.

En 2003 elle intègre même au programme Global Compact de l’ONU, et en 2008 elle devient la premier fabricant français bio de pâtes  qui proposent des pâtes bio garanties zéro résidu de pesticides. Chaque étape de production de pâtes, de blé est contrôlée. 

Ne privez pas votre famille et nous vous privez pas non plus de manger sainement, vous n’avez plus d’excuses !